Réunion de la Commission Europe et participation citoyenne : qu’attendre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe ?

La Commission Europe et participation citoyenne de l’AFCCRE, présidée par Laurent WATRIN, Adjoint au Maire de Nancy, s’est réunie en visioconférence depuis Nancy le 8 février, afin notamment d’échanger sur le processus de la Conférence sur l’avenir de l’Europe.

La cinquantaine de participants a ainsi pu entendre le témoignage d’Alexandrina NAJMOWICZ, Directrice du Forum civique européen, et membre de la plénière de la Conférence sur l’avenir de l’Europe (CoFoE) au titre de la société civile. Celle-ci a fait part de ses réserves quant au fonctionnement de la Conférence, qui néglige les corps intermédiaires et corsète les prises de positions des citoyens par une surreprésentation des institutions (notamment députés européens et nationaux), créant une frustration des citoyens participants avant même la fin des débats, par ailleurs très raccourcis afin de parvenir à des premières conclusions sous la Présidence française de l’UE.

Comme l’a souligné Laurent WATRIN et les autres élus qui se sont exprimés, cette crainte était assez largement partagée. De plus, en conséquence de cette confirmation d’un calendrier serré, annonçant une date limite des contributions au 20 février, la commission a pu discuter des modalités et du principe d’une restitution des débats organisés dans les collectivités.

Après les interventions de Carole ZIELINSKI et Véronique BERTHOLLE, Adjointes à la Maire de Strasbourg, et de Théo CHALLANDE NEVORET, Adjoint au Maire de Marseille, Christophe CHAILLOU, Directeur général de l’AFCCRE, a proposé le principe d’un évènement de plaidoyer et de valorisation des positions exprimées par les territoires qui se tiendrait à Strasbourg, en amont de la Conférence officielle de restitution de la CoFoE du 9 mai, en association avec les collectivités territoriales impliquées et le CCRE. Dans un second temps, un évènement européen pourra être organisé à Marseille à l’automne, sur la création et la mise en œuvre de liens avec les citoyens sur la dimension européenne et l’Europe du quotidien, et le rôle de facilitateur des collectivités territoriales dans cette démarche.

Cet échange a également été l’occasion de faire le point sur les initiatives menées dans les collectivités, dans le cadre des débats sur la CoFoE ou plus généralement en matière de citoyenneté européenne : évolution de l’Initiative citoyenne européenne rennaise présentée par Anabel MARIE, Conseillère municipale déléguée de Rennes, élaboration d’une « Déclaration de Strasbourg » autour du réseau Agora Strasbourg capitale européenne, présentée par Carole ZIELINSKI et Véronique BERTHOLLE, et dialogue citoyen transfrontalier à destination des jeunes de la zone des trois frontières, entre Sarrebruck, Luxembourg et Nancy, présenté par Camille DJUROVIC, d’Europe Direct Territoires lorrains ; échanges citoyens avec l’Allemagne, la République tchèque et la Pologne, par Sarah BENTZ, de la Région Grand Est, qui a souligné que les problématiques de mobilisation des citoyens sur ces questions se retrouvent dans tous les pays. Enfin Dominique VALCK, Président du Conseil de Développement durable du Grand Nancy est quant à lui revenu sur les résultats de la consultation citoyenne sur l’Europe menée en 2018, et de la nécessité d’appliquer des méthodologies pertinentes pour s’assurer de résultats conformes à la réalité.

En conclusion des débats, Laurent WATRIN s’est inscrit dans cette démarche méthodologique et dans le temps long, appelant à s’inscrire dans la durée, au-delà d’un exercice de la CoFoE qui semble déjà voué à l’échec si les conclusions en semblent déjà écrites à l’avance sans tenir compte réellement des propositions des citoyens, alimentant ainsi la déception et la défiance des citoyens, qu’il faudra pouvoir remobiliser.

HENOU

Félix
Tel.: (33) 02.38.77.86.27
felix.henou@afccre.org