Des villes plus inclusives pour les migrant.e.s : retour sur la visite d’étude dans le cadre du projet Inclucities

L’AFCCRE est partenaire d’un projet IncluCities initié par le CCRE et soutenu par la Commission européenne dans le cadre du Fonds Asile Migration Intégration (FAMI). Il a pour objectif de contribuer à améliorer l’intégration des personnes migrantes disposant d’un statut légal dans les villes en Europe. Le projet permet notamment les échanges de bonnes pratiques entre partenaires et la construction d’outils transférables à l’ensemble des villes européennes. Dans ce cadre, 8 villes européennes sont partenaires du projet, aux côtés de leurs associations nationales respectives. Le projet est pensé pour permettre le transfert de compétences et de connaissances. Aussi, les villes partenaires ont-elles soit le statut de « mentor » et partagent leur expérience, soit de « mentee » et ont pour objectif de faire progresser leur capacité à intégrer les personnes migrantes. En France, l’AFCCRE travaille avec la ville de Saint Jean de la Ruelle sur la question de l’accueil des personnes migrantes, notamment avec une perspective particulière sur les besoins spécifiques des femmes. Saint Jean de la Ruelle a le statut de « mentee » et coopère avec la ville de Bruxelles et l’Association des villes et communes de Bruxelles, Brulocalis. Une première visite d’étude « virtuelle » avait eu lieu les 3 et 4 mai derniers à Saint Jean de la Ruelle.

C’est dans ce contexte que Fabien Riviere Da Silva, Adjoint au Maire de Saint Jean de la Ruelle, chargé des solidarités et Vincent Delauney, Directeur du CCAS, accompagnés par l’AFCCRE ont participé à une visite d’étude accueillie par le BAPA, Bureau d’Accueil des Primo-Arrivants de Bruxelles Capitale. Durant les deux jours d’échanges, des intervenant.e.s des partenaires de la Ville de Bruxelles et du BAPA ont présenté leur rôle dans le cadre de l’intégration des personnes primo-arrivantes à Bruxelles. Ainsi, le CPAS (Centre Public d’Action Sociale) répond notamment aux problèmes de précarité, le service de prévention de la Ville de Bruxelles BRAVVO est en charge de la lutte contre l'exclusion sociale et le sentiment d'insécurité et le SETIS, propose de l’interprétariat social, permettant aux primo-arrivant.e.s d’accéder malgré les problèmes de langues aux services dont ils peuvent bénéficier. Le travail du BAPA lui-même nous a été présenté notamment par Christelle Sermon, la Directrice. La structure, soutenue par la Ville de Bruxelles et par la Région de Bruxelles Capitale (partie francophone), propose notamment et sur une base volontaire, aux personnes disposant d’un titre de séjour depuis plus de 3 mois et résidant en Belgique légalement depuis moins de 3 ans, accueil et informations sur leurs droits et leurs devoirs, un accompagnement social, des cours de français, une formation à la citoyenneté dans le cadre d’un parcours d’intégration certifié. 

Actuellement, 2 740 personnes se situent à une étape ou l’autre de ce parcours d’intégration, et depuis sa création en 2016, 740 personnes ont achevé ce parcours. L’équipe de 21 personnes du BAPA est notamment composée d’accompagnateurs.trices  social.e.s, de psychologues, et d’une juriste.

Dans le cadre du projet Inclucities, qui s’achèvera au premier trimestre 2023, une troisième visite d’étude est prévue à Saint Jean de la Ruelle courant 2022, ainsi que différents moments d’échanges en présentiel et en visioconférence. Un plan d’action pour favoriser l’accueil des personnes migrantes dans la ville de Saint Jean de la Ruelle sera également établi.

LOIRAT

Valérie
Tel.: (33) 02.38.77.86.26
valerie.loirat@afccre.org