Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour
26.02.2013

Stutt et Stras - Strasbourg et Stuttgart

Echauffements,  étirements des danseurs-euses, enregistrements des rappeurs : c’est ainsi que débute chaque répétition du spectacle de danse et rap préparé par 17 jeunes de Strasbourg et de Stuttgart, intitulé « Flexion franco-allemande ».

Esprit alerte, sensibilité interculturelle et envie de se confronter à d’autres cultures sont les bases de ce projet initié par le  réseau des associations de jeunesse de la Ville de Stuttgart qui voulait traiter du thème du regard des jeunes sur les 50 ans d’amitié franco-allemande entre les deux villes jumelées.

Une préparation de six mois a été nécessaire avant la représentation de « Flexion franco-allemande » dans le cadre du 50e anniversaire du jumelage entre les deux villes. La troupe a répété dans les centres socio-culturels des quartiers de Neuhof à Stuttgart et Cronenbourg à Strasbourg, des quartiers dits «sensibles». Ils ont travaillé avec des associations de migrants de Stuttgart, et avec les centres de jeunesse des deux villes.

Les jeunes, avec des origines marocaines, algériennes, vietnamiennes, turques, allemandes et françaises, ont rassemblé leurs idées pour créer la pièce. Ce mélange culturel les a conduit à travailler sur d’autres thèmes que ceux traditionnels du franco-allemand, et a montré que l’Europe et le monde se reflètent dans la relation franco-allemande. Le besoin de reconnaissance et de marquer son opposition a fortement marqué le travail artistique des jeunes.

Ensemble, ils ont partagé leur regard et leurs impressions sur l’amour, le respect, l’empathie, l’exclusion et le fait d’être étranger. Les jeunes rappeurs ont ainsi produit des textes sur leur expérience en tant que jeunes d’origine immigrée, ou bien sur le système scolaire et les obstacles qui y existent.

Les jeunes rappeurs et danseurs de Flexion ont décrit les deux villes jumelles dans le tableau final intitulé « Stutt et Stras », comme une inspiration.  Réflexion et espoir sont rassemblés dans leur message :  « L’amitié entre la France et l’Allemagne existe depuis 50 ans, sincère et vivante. Il faut travailler ensemble aux valeurs qui unissent l’Europe, et ça marche, comme le montre « flexion franco-allemande ».

Le projet a été soutenu par la Ville de Strasbourg et par la Ville de Stuttgart. Il a également été cofinancé par l’OFAJ, le programme « Envie d’agir » , la Robert-Bosch Stiftung, et l’association Ausdruckreich.

Contact :
Michèle Henry
Chargée de Mission à la direction des relations européennes et internationales à la Ville de Strasbourg
michele.henry@strasbourg.eu
03 88 43 62 96