Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Copenhague : Les Maires et Présidents de collectivités locales Françaises portent la voix des gouvernements locaux et regionaux !

 

« Les villes et les gouvernements locaux et régionaux sont plus que jamais mobilisés pour trouver des solutions innovantes et coopérer avec leurs partenaires du monde entier afin de relever les défis liées au changement climatique » a rappelé Louis LE PENSEC en ouvrant la journée de mobilisation des élus français à Copenhague le 9 décembre 2009 au cœur même de la conférence mondiale sur le climat, sur le salon des gouvernements locaux au Bella Center. 

Cette journée était co-organisée par l’Association Françaises du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE) et l’Association des Maires des Grandes Villes de France (AMGVF), avec le soutien de l’Assemblée des Communautés Urbaines de France (ACUF), l’Assemblée des Communautés de France (ADCF) et l’Assemblée des Régions de France (ARF).

Une importante délégation d'élus/es locaux et régionaux conduite par Louis LE PENSEC, Président de l’AFCCRE, Ancien Ministre, Ronan DANTEC, Vice-président de Nantes-métropole, Président de la Commission "Environnement et développement durable" de l’AFCCRE, en charge des négociations sur le climat pour Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), et Michel DESTOT, Député-Maire de Grenoble, Président de l’AMGVF, à laquelle s'étaient notamment joints : 

  • Jean-Claude ANTONINI, Maire d'Angers, Président de la Commission environnement de l’AMGVF
  • Alain ANWAEFELGHEM,1er Vice-Président de Dunkerque Grand Littoral
  • Kader ARIF, adjoint au Maire de Toulouse, Député européen 
  • Denis BAUPIN, adjoint au Maire de Paris
  • Jacques BIGOT, Président de la Communauté Urbaine de Strasbourg
  • Pierre COHEN, Député-Maire de Toulouse
  • Philippe DURON, Député-Maire de Caen
  • Valérie FOURNEYRON, Député-Maire de Rouen
  • Anne HIDALGO, Première adjointe au Maire de Paris
  • Hélène MANDROUX, Maire de Montpellie
  • Éric QUIQUET, Vice-président de Lille Métropole, Co-animateur de la Commission "Stratégies de développement durable" de l’Association des Communautés Urbaines de France
  • Jo SPIEGEL, Président de la de la Communauté d'agglomération Mulhouse Sud-Alsace, Secrétaire National de l’Assemblée des Communautés de France
  • Agnes THIBAL, Vice-présidente du Conseil Régional du Centre
  • Anne WALRYCK, Adjointe au Maire de Bordeaux 

 

Les élus présents ont pu démontrer leur engagement et rappeler à l'occasion d'un échange avec Brice LALONDE, Ambassadeur en charge des négociations internationales sur le changement climatique, leur souhait de voir reconnu le rôle des collectivités territoriales en matière de lutte et d'adaptation au changement climatique.

Michel DESTOTa ainsi fait observer que 70 % des mesures à mettre en œuvre pour parvenir à une baisse significative des émissions de CO2 relèvent des politiques locales, (transport, habitat, déchets, eau…). Il a proposé que soit mise en place aux niveaux national et européen une large concertation entre toutes les parties prenantes, dont les pouvoirs locaux et régionaux, afin de décider des moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs qui seront fixés à Copenhague. Il a rappelé l'implication déjà forte des CT dans les actions de coopération décentralisée avec les pays du Sud.

Brice LALONDE a dans un premier temps donné son témoignage sur les négociations en cours qui portent sur deux thèmes majeurs : les actions de réduction d’émission de GES et l’entraide mondiale qui s’appuiera sur un système financier à définir. Il a signalé que « La France soutient l’action des collectivités locales sans lesquelles rien ne pourra aboutir» en soulignant qu’elles étaient déjà engagées depuis longtemps dans des actions locales d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre.

La Délégation française a également pu s'entretenir avec des représentants de la Présidence suédoise de l'Union européenne, des délégations suisse et sénégalaise afin d'obtenir une mention explicite dans le texte de l'accord sur lequel les parties à la négociation doivent aboutir d'ici la fin de la Conférence de Copenhague sur le climat.

L’après-midi, les élus ont été reçu par la délégation française pour une rencontre avec l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF) avec Pierre Radanne, ancien président de l'Ademe et Laurence Tubiana, fondatrice et présidente de l'IDDRI, Institut du Développement Durable et des Relations Internationales et les délégués des pays de l’Afrique Francophone (Sénégal, Mali, Burkina-Faso, Bénin…). En fin de journée, Son excellence Bérangère Quincy, Ambassadeur de France à Copenhague a reçu des élus français en leur présentant les actions menées par l’Ambassade de France pour agir concrètement. Des mesures qui ont permis de réduire de plus de 20% les consommations d’énergie de l’Ambassade depuis 2007.

Les villes et les régions inscrivent leurs actions au sein de la « Local Governments’ Climate Roadmap » qui réunit l’ensemble des réseaux de collectivités territoriales du monde entier. Pendant les quinze jours de négociations, des représentants des villes et régions se succèdent pour affirmer le souhait des gouvernements locaux d’être des acteurs reconnus de la lutte contre le changement climatique.