Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

COP 27 SUR LE CLIMAT - les messages portés par les collectivités territoriales

La COP 27 s’achève à Charm el-Cheikh, en Égypte, ce vendredi 18 novembre alors que les crises climatiques s’accélèrent et s’enchaînent et que les enjeux de solidarité climatique avec les pays en développement et d’adaptation aux conséquences des dérèglements climatiques sont plus que jamais au cœur des préoccupations et nécessitent des actions concrètes.

Les réseaux mondiaux, européens et nationaux de collectivités territoriales, dans la poursuite de leur engagement dans ces négociations au travers de la « Local Governement and Municipal Authorities (LGMA) constituency », ont été présents à Charm el-Cheikh pendant les quinze jours de négociation afin d’y délivrer leurs messages :
•    Le renforcement des plans nationaux en matière de climat grâce à des actions multi niveaux ;
•    La concrétisation de certaines des discussions engagées lors de la COP 26 et le renforcement de la question liée aux pertes et dommages dans le contexte de multiplications des phénomènes climatiques extrêmes ;
•    La prise en compte des questions urbaines dans les négociations à l’image de l’initiative portée par la présidence de la COP et les NU sur les villes durables ;
•    Le renforcement de la capacité d’action des acteurs régionaux (Afrique, Méditerranée et Moyen orient).

Ainsi, notre organisation européenne, le CCRE, en lien avec ses organisations membres, parmi lesquelles l’AFCCRE, a été  l’initiative de plusieurs sessions et temps d’échanges destinés à défendre ses positions en faveur d’une mise en œuvre rapide de l’Accord de Paris, mais aussi :

•    l’importance des politiques d’atténuation et d’adaptation conduites par les collectivités territoriales ; 
•    la nécessité de disposer d’un cadre réglementaire et de gouvernance favorable pour mettre en œuvre une action climatique infranationale ;
•    la nécessité d’un financement durable, ainsi que des plans de résilience et de relance adaptés pour faire face à la crise climatique.

Ce sont ces messages mais également le besoin d’accompagner la mise en œuvre par les collectivités territoriales des objectifs ambitieux définis dans le Pacte vert européen et le paquet « ajustement à l’objectif 55 % » via des financements directs que Ronan DANTEC, Sénateur, conseiller municipal de Nantes, porte-parole climat de l’AFCCRE et du CCRE, Président de Climate Chance, a notamment délivré à l’occasion de la rencontre avec les représentants des Institutions européennes qui s’est tenue le 16 novembre 2022 à Charm el-Cheikh. « L’accès à des financements directs est essentiel pour les collectivités territoriales afin de combattre les dérèglements climatiques » a-t ’il notamment rappelé.

Plusieurs sessions et rencontres intéressants les collectivités territoriales étaient par ailleurs programmées tout au long de  la COP à l’initiative des membres de la LGMA, des Institutions européennes et internationales, des gouvernements nationaux.

Ces négociations s’inscrivent dans la continuité de la COP26 organisée en novembre 2021 à Glasgow (Ecosse) et du « pacte de Glasgow pour le climat » adopté à cette occasion. Elles doivent également prendre en compte les conclusions du 6e rapport d’évaluation du GIEC qui atteste d’une  augmentation des risques (vagues de chaleur, précipitations extrêmes, sécheresses…) et prévoit que le réchauffement dépassera 1,5°C au cours des 20 prochaines années.

La mobilisation de la communauté internationale se porte également sur la réponse au défi majeur posé en matière de conservation de la nature et ce lors de la 15e Conférence des Parties (COP15) à la Convention sur la diversité biologique (CDB) des Nations Unies qui se tiendra du 7 au 19 décembre 2022, à Montréal, Il s’agira à cette occasion de définir le nouveau cadre mondial d’action et d’y assurer d’une forte reconnaissance du rôle des collectivités territoriale comme en appelle la Déclaration d’Edimbourg des gouvernements infranationaux, des villes et des autorités locales sur le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020.

Plus d'informations
Le communiqué de presse