Membres de l'AFCCRE, JOURNALISTES ?

Inscrivez vous et accédez à des ressources, des services en ligne et des actualités dédiées.

Association Française du Conseil des Communes et Régions d'Europe

Newsletter

se désinscrire


Retour

Congrès de l’UICN : Adoption de la 1ère Déclaration commune des réseaux de collectivités territoriales sur la biodiversité

Le congrès mondial UICN de la nature s'est tenu à Marseille du 3 au 11 septembre 2021. C’est dans ce cadre que s’est tenu le 8 septembre 2021 le Sommet des réseaux de collectivités territoriales à l’initiative de l’AFCCRE et de Ronan DANTEC, Sénateur, conseiller municipal de Nantes, Porte-parole climat, environnement, développement durable de l’AFCCRE et du CCRE, Frédéric VALLETOUX, Maire de Fontainebleau, Président Délégué de l’AFCCRE, en liaison avec les principaux réseaux nationaux, européens et mondiaux de collectivités territoriales. L’après-midi a été dédié aux actions de coopération décentralisée en matière de biodiversité.

Ce Sommet a rassemblé en présentiel et à distance près de 200 participants élu.e.s locaux et régionaux, et représentant.es des réseaux de collectivités territoriales tels que l’AMF, l’APVF, Régions de France, CUF, les Eco Maires, le CCRE, Eurocities,  CGLU, ICLEI, Regions4.  

Accueilli par Michèle RUBIROLA, 1ère adjointe au Maire de Marseille, ce Sommet a marqué une étape importante de l’expression conjointe des collectivités territoriales et de leurs réseaux dans la perspective de la prochaine conférence des parties à la CBD (COP15) qui devrait se tenir en Chine prochainement.

Cette initiative a été saluée par Bérangère ABBA, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée de la Biodiversité, dans une allocution vidéo délivrée aux participants dans laquelle elle a rappelé que ce sont les projets territoriaux qui changent les choses en matière de biodiversité. Mohammed BOUDRA, Président de CGLU qui s’est également adressé aux participants en soulignant qu’il nous fallait retrouver l’équilibre avec la nature, placer la santé au cœur des politiques urbaines pour le climat, tout en protégeant nos biens communs pour les générations actuelles et futures.

Lors des différentes sessions, les intervenants(*), parmi lesquels,  François de CANSON, Vice-Président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Maire de La Londe les Maures, Représentant de Régions de France ; Christine JUSTE, Adjointe au Maire de Marseille chargée de l’environnement et la biodiversité ; Didier REAULT, Vice-président de la Métropole Aix Marseille Provence délégué à la Mer, au Littoral, au Cycle de l’eau, à la GEMAPI, Vice-Président du Conseil Départemental des Bouches du Rhône sont revenus sur les principaux enjeux pour les collectivités territoriales :  

-l’articulation et la coopération des différents échelons de collectivités territoriales pour des politiques en faveur de protection et de la restauration de la biodiversité, mais aussi la contractualisation avec l’Etat.
-la contribution des collectivités territoriales aux politiques européennes et aux nouveaux objectifs en matière de biodiversité et le renforcement des soutiens aux actions portées par les pouvoirs locaux dans les dispositifs financiers de l’Union européenne et du plan de relance.

-la reconnaissance du rôle fondamental des collectivités territoriales et l’adoption d’un nouveau cadre dédié à l’action territoriale dans le cadre de la prochaine COP.

A cette occasion, la Déclaration des réseaux de collectivités territoriales « l’action territoriale, socle de la préservation de la biodiversité » a été adoptée. Elle y réaffirme notamment « le rôle primordial des collectivités territoriales dans les politiques de protection et de restauration des espèces et espaces naturels dans la mesure où c’est à l’échelle des territoires que de nombreux leviers d’action existent : aménagement du territoire, urbanisme et gestion des espaces naturels transports, gestion de l’eau, coopération décentralisée, sensibilisation et participation des citoyens et des acteurs du territoire ». Elle y rappelle les demandes des collectivités territoriales et de leurs réseaux en amont de la COP 15.

Ronan Dantec a rappelé que « sans la mobilisation des élus locaux et régionaux, il est évident qu’on ne tiendra aucun des objectifs de reconquête de la biodiversité, qui dépendent énormément de l'action que nous menons localement ».

Les participants ont par ailleurs apporté leur soutien à la motion en discussion dans les instances de l’UICN qui permettrait aux collectivités territoriales d’adhérer à l’organisation et de contribuer officiellement à ses travaux.

Après ce Sommet dédiée à l’action locale et régionale, s’est tenue une session spécifiquement dédiée à la coopération décentralisée en matière de biodiversité, animée par Frédéric VALLIER, Secrétaire général du CCRE.

Cette session, co-organisée par l’AFCCRE avec Platforma, la Comité français de l’UICN et les Eco-Maires a notamment été l’occasion de découvrir et d’échanger sur les projets menés par des collectivités territoriales, ou leurs associations sur la protection de la biodiversité. Sont ainsi intervenus, Stéphane WOYNAROSKI, Président du groupe de travail "Collectivités & Biodiversité" du Comité Français de l’UICN et Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, Yann WEHRLING, Vice-président de la Région Ile-de-France, Jean-Pierre BOUQUET, Maire de Vitry-le-François et Vice-président des Eco-Maires, Yves VANDEWALLE, Président référent de la Commission Europe-International de la Fédération des Parcs naturels régionaux de France (FPNRF), Céline BURLET, Vice-présidente chargée de l’Environnement et de la Biodiversité au Conseil départemental de l’Isère avec son partenaire Abdou DIOUF, Conservateur de la Réserve Naturelle Communautaire du Boundou, Olivier LEMAIRE, Directeur Général de l’Association internationale des villes portuaires et Christophe MADROLLE, Président de la Commission Biodiversité, mer et littoral, Parcs naturels régionaux, et risques de la Région Provence Alpes Côte d’Azur.

Après de riches présentations et un temps d’échange avec la salle, Marlene HOLZNER, Cheffe d’Unité Autorités locales, organisations de la société civile et fondations de la DG INTPA de la Commission européenne et Xavier d’ARGOEUVES, Délégué adjoint à l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales (DAECT) ont présenté les opportunités de financement aux niveau français et européen pour les actions de coopération des collectivités, puis Valérie DUMONTET, Vice-Présidente du Département de l’Aude, Présidente du Groupe « ODD » de Cités Unies – France a apporté son analyse, avant que Frédéric VALLIER n’invite en guise de conclusion chaque intervenant à formuler en 3 mots ses souhaits pour la COP15.

Cette journée a été organisée avec le soutien de la DAECT et de Platforma.

(*) Sont par ailleurs intervenus lors du Sommet des réseaux :
Vincent CHAUVET, Maire d’Autun, représentant de l’Association des Maires de France ; Christophe BOUILLON, Maire de Barentin, Président de l’Association des petites villes de France ; Valérie DUMONTET, Vice-Présidente du Conseil départemental de l’Aude, représentante de CUF ; Mariane OVERTON, Conseillère de Lincolnshire (UK) - Porte-Parole du CCRE sur l’environnement ; Filipe ARAUJO, Maire adjoint de Porto, Président du forum environnement de Eurocities ; Màiri McALLAN MSP, Ministre écossaise de l’environnement et de la biodiversité ; Kobie BRAND, Secrétaire générale adjointe d’ICLEI ; Ivan DRAGANIC, Directeur exécutif de Régions4 ; Maud LELIEVRE, Présidente du Comité français de l’UICN, Déléguée générale des Éco Maires ; Hélène PERIER, chargée de mission, Unité Biodiversité, Direction Générale de l’environnement, Commission européenne ; Russell GALT, Responsable du programme Urban Alliance, UICN.

Télécharger la Déclaration des réseaux

Revoir l’allocution de Bérangère ABBA, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée de la Biodiversité

Revoir l’allocution de Mohammed BOUDRA, Président de CGLU

Télécharger la présentation de la Commission européenne